Le Sony A7r 1 an après

Le Sony A7r 1 an après

Petit retour sur le petit Sony A7r, après une année de service, que faut-il en penser ?

Les +

L’encombrement

Le poids plume de l’appareil reste l’atout le plus important de cet appareil. Je l’emmène partout dans un tout petit sac. Je lui visse le Zeiss 35 2.8, tout léger qu’il est, le tout fait à peine 300gr et je continue mes visites toute la journée en vacances avec l’appareil autour du cou. La ou avant j’aurais laissé le Sony A77 à l’hôtel avec le A7r c’est fini, il est toujours là.

Qualité des photos

Son énorme capteur de 36 mégapixels est parfait pour recadrer les photos. D’ailleurs je m’en sers beaucoup lorsque je shoote avec le 35mm pour zoomer sur l’image, c’est terriblement pratique.
La qualité est parfaite lorsqu’on lui associe un bon objectif. Les Zeiss lui vont comme un gant, aujourd’hui je possède un 35mm, un 50mm et le 16–35mm. Ces 3 objectifs ont un rendu parfait des couleurs, et je ne parle pas du piqué que je trouve exceptionnel par rapport à mon ancien appareil bien sûr. Le couple Sony/Zeiss a fait du bon boulot pour rendre l’écosystème cohérent.

Tandem de choc avec le mitakon 50mm f0.95

Cet objectif est le meilleur qui m’est eu donné de tester. Avec une profondeur de champ aussi réduite et le “*focus peaking*” de l’A7r, il est très facile de faire de magnifiques flous d’arrière-plan et d’isoler le sujet. J’aime beaucoup les photos que fait ce couple objectif-boitier. Le rendu des photos est très bon en noir et blanc à pleine ouverture. Il donne un effet “dream” bien crémeux que j’adore… Du coup j’ai du mal à prendre des photos à une autre ouverture qu’à f0.95.
Alors certes, le piqué n’a rien à voir avec le Zeiss 50mm 1.8 mais on ne fait pas le même style de photos. Je pense que si je devais faire des portraits pour des photos de mariage, j’utiliserais le Zeiss. Mais pour tous les autres types de photos, surtout en urbain j’utilise le Mitakon. Seul regret son poids élevé (800gr), mais personne n’est parfait.

Le GPS

Le manque de GPS est finalement moins handicapant que prévu, surtout qu’avec la montre Garmin Fénix 2, je trace tous mes déplacements et je tague mes photos avec la trace GPS qu’elle fournit. Du coup ça m’oblige à prendre la montre GPS en voyage, mais au moins je ne pompe pas la batterie de l’appareil photo.

Les –

cache carte mémoire

Après 1 an d’utilisation, le cache qui permet de sortir la carte mémoire a pris un peu de jeu, rien de bien méchant, mais assez pour que j’en parle ici. Le jeu doit être de l’ordre de 0.5mm, mais il se sent quand on sert le grip avec un objectif un peu lourd, ça bouge. Je me dis qu’au bout de 1 an s’il y a ce jeu, qu’est ce que ça va être dans 2 ou 3 ans…
C’est là que je suis content de la garantie 3 ans achetée sur le site en ligne de Sony. Je ferai un autre article si la situation évolue, en attendant ce n’est pas utile de faire appel au support.

Objectifs lumineux et chers

Les objectifs restent particulièrement chers au regard de leur luminosité restreinte (f4). La gamme 16–35, 24–70 et 70–200 est cantonnée au f4 et chaque objectif coute au moins 1000€. Je ne parle même pas des objectifs à focale fixe qui sont hors de prix par rapport à la concurrence. Le Zeiss 50mm 1.8 se négocie 10 fois plus cher qu’un équivalent Nikon. Alors bien sûr l’équivalence n’est que sur le papier au niveau de la luminosité. Car le Zeiss est imbattable en terme de piqué à PO, mais ça fait cher le full frame avec de bons objectifs.
Je suis curieux de voir le prix du nouvel objectif macro 90mm f2.8 série G, que Sony devrait sortir en mars 2015. Espérons un prix un poil moins des 1000€, barrière psychologique.

Est-ce que je conseillerais toujours cet appareil photo ?

Oui définitivement, c’est pour moi ce qui se fait de mieux actuellement. Peut être qu’il ne répond pas à tous les critères d’un photographe professionnel, par rapport à son manque d’objectif lumineux (f2.8), mais sa capacité à se faufiler dans n’importe quel sac à dos est pour moi le critère primordial d’un appareil photo. Le meilleur appareil photo ne serait-il pas celui qu’on emporte toujours avec soi ? Quid des gens qui se trimballe partout leur Sony A99 avec le 24–70mm 2.8 ?
Ancien propriétaire du Sony A77, l’encombrement était devenu un fardeau qui me faisait l’oublier à l’hôtel pendant les vacances…
Les séries A7 sont justes parfaites, à vous de voir suivant votre budget et ce que vous voulez faire de la photo, hauts iso (A7s), rapidité extrême (A7II) ou recadrage et qualité extrême d’image (A7r).

 

[EDIT] – La courroie rouge sur la photo est une courroie en soie de Artisan & Artist disponible ici.