Un retour rapide sur le premier casque sans fil de la marque Dali io-4

Un retour rapide sur le premier casque sans fil de la marque Dali io-4

Le casque Dali io-4 est le premier casque sans fil de la marque, le Dali io-6 se démarque du 4 en embarquant la technologie de réduction de bruit active. Pour faire simple si vous ne voulez pas lire la suite c’est le casque pour lequel j’ai été le plus déçu. À vrai dire, je l’ai essayé quelques heures après son arrivée à la maison, puis je l’ai renvoyé. Retour qui s’est très bien passé cela dit, merci à Cobra (ça change d’Amazon).

Je vous propose un tour d’horizon du io-4. Pour rappel j’ai été pendant un moment utilisateur des casques sans fil Bose QC35 et du Sony WH-1000XM3 donc je vais m’appuyer sur cette expérience pour comparer le Dali.

D’abord pourquoi ai-je acheté ce casque ? Depuis un petit moment, je cherchais un complément aux AirPods pour écouter la musique. Quand je dis écouter, je parle d’une écoute attentive sans faire autre chose. Pour ce faire, j’ai tenté l’expérience avec des casques hifis ouverts puis fermés nomades. Quand le Dali est sorti, je me suis dit que c’était surement le meilleur des deux mondes, à savoir un casque hifi nomade et sans fil. J’ai tenté la comparaison du Dali en mode filaire à un Audio Technica MSR7b afin de me décider.

Dès les premières minutes d’écoutes, j’ai été très déçu, ☹️ un son plat qui manque vraiment de détails. Très peu de dynamique, là où le Sony ou le Bose va vous en mettre plein les oreilles à leur façon, le Dali est plat. Un son plat ou neutre n’est pas forcément inintéressant surtout quand il regorge de détails. Par exemple, le Bose QC35 est capable de sortir beaucoup plus de micro détails que ce Dali. Je ne peux pas dire que ce casque est musical tant le manque de vie à l’écoute est déroutant pour moi.

Pour le reste, il est bien fini en tout cas il fait plaisir à prendre en main par rapport au Sony ou au Bose. Les commandes sont de vrais boutons physiques ce que je préfère et sont surement plus robustes sur le long terme. Le Dali ne possède pas de connexion multi points, mais il suffit d’appuyer sur un bouton pour passer d’une source à l’autre, c’est beaucoup plus rapide que le Sony

Le Dali io-4 n’est pas fourni avec une housse de transport rigide à la différence de son aîné, le io-6, pour 100€ euros de plus. L’isolation passive est vraiment bonne, je pense que le io-6 avec la réduction active doit plutôt bien s’en sortir, mais à côté de la concurrence dans ce domaine, le seul critère qui pouvait le faire se démarquer c’est ses qualités audio : manqué 😒.

Il y a très peu de tests de ce casque qui s’occupent de vous dire la vérité sur les qualités audio du produit. Les tests passent plus de temps à parler de la réduction de bruit, du confort de la facilité d’appairage, mais le critère principal c’est quand même l’audio non ?

Alors honnêtement non ce casque 🎧 est raté sur tous les points hormis peut-être la finition, mais ce n’est pas le critère numéro un d’un casque audio. 👎